On savait déjà que Facebook collectait toutes les données que l’on mettait en ligne. Mais on ne savait pas que le réseau social prenait également note des statuts et commentaires que l’on commençait à rédiger mais que l’on renonçait finalement à publier.