RadioForum
RadioForum n'est pas une clique ni un groupe fermé. N'hésitez-pas à donner votre opinion et ainsi contribuer à enrichir les discussions !
Derniers sujets
Le CH...Hier à 19:30Joe Bloe
NouvellesJeu 17 Aoû 2017, 02:11Matou19
Sami FruitsMer 16 Aoû 2017, 18:24Admin
Salaison St-AndréMer 16 Aoû 2017, 14:01Alice au Qc
Last Call / Radio XMar 15 Aoû 2017, 21:36Alice au Qc
Musique années 80Lun 14 Aoû 2017, 20:50Admin
TennisLun 14 Aoû 2017, 08:16msemblaitaussi
Le Parti québécoisJeu 10 Aoû 2017, 18:42Major Léa
Eugenie BouchardMer 09 Aoû 2017, 18:00msemblaitaussi
Montréal d'antanSam 05 Aoû 2017, 20:13Matou19
Sondage
Pourquoi écoutez-vous le 985fm ?
C'est la seule station que je capte
20% / 2
Je suis un peu maso sur les bords
40% / 4
Première Chaîne est trop intello pour moi
20% / 2
Je suis accro à la pub
20% / 2

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
lobbygouv
Commodore 64
Masculin
Nombre de messages : 148
Date de naissance : 01/09/1965
Localisation : Montréal

Austérité et Bordel

le Jeu 18 Déc 2014, 16:26
Institut de Recherche et D'Informations Socio-Économiques  IRIS

par Stéphane Couture, dans la catégorie Finances publiques

Jean-Nicolas Blanchet du Journal de Québec est sans doute le journaliste qui suit de plus près le secteur de l’informatique gouvernementale au Québec. Son dossier « Le bordel informatique » a mis plus d’une fois de l’avant les problèmes de ce secteur. Le 3 décembre dernier, le journaliste faisait état des résultats d’une demande d’accès à l’information qu’il a réalisée, constatant que les consultant.e.s privés en informatique étaient presque aussi nombreux et nombreuses que les fonctionnaires au sein du gouvernement du Québec, ce qui entraîne des coûts importants pour l’administration publique. Blanchet notait par exemple qu’au sein du Centre des Services Partagés du Québec (organisme dont la mission est d’offrir des services aux organismes publics), le budget octroyé aux 324 consultant.e.s privés est plus élevé que celui consacré aux fonctionnaires, pourtant trois fois plus nombreux et nombreuses!

Effectifs et coûts en main-d’œuvre informatique

Organismes ou projets             Nombre de consultant-es privés          Nombre de fonctionnaires

(RAMQ)---------------------------------------299-----------------------------------------332

(SAGIR)--------------------------------------181-----------------------------------------161

(CSPQ)---------------------------------------324----------------------------------------1001
=====================(Budget de 129M$)=============(Budget de 71.5M$)
Source : Jean-Nicolas Blanchet


Ces constats font écho à une étude de l’IRIS sur la sous-traitance, dans laquelle les auteur.e.s montraient aussi l’ampleur du phénomène dans le secteur de l’informatique gouvernementale. Sans établir de liens de causalité, l’IRIS notait que les dépassements de coûts et d’échéanciers étaient très fréquents dans tous les cas de sous-traitance qu’ils avaient étudiés, et que ceux-ci apportaient leur lot de désaccords, d’incompréhensions, voire même de poursuites judiciaires. L’étude concluait également que la sous-traitance dans le secteur informatique « renforce l’opacité et mine la reddition de comptes ».

L’opacité est en effet un véritable problème en matière de dépenses informatiques. Si les coûts des systèmes informatiques au gouvernement du Québec sont évalués à environ 3 milliards $, le portrait exact reste cependant impossible à déterminer, de l’aveu même de l’ancien dirigeant principal de l’information (le principal responsable de l’informatique au sein du gouvernement du Québec). D’ailleurs, l’organisme Facil, qui fait la promotion des logiciels libres, publiait le 9 décembre les conclusions de la phase 2 d’une « méga demande d’information » pour obtenir les bilans des dépenses informatiques auprès de plusieurs organismes publics, bilans rendus obligatoires depuis 2011 par la « Loi sur la gouvernance et la gestion des ressources informationnelles des organismes publics et des entreprises du gouvernement ». Or, plusieurs organismes (notamment les institutions d’enseignement) ont répondu n’avoir pas produit un tel document, tandis que les informations restaient particulièrement fragmentaires dans bien d’autres cas. Facil présentait a également un tableau des cas connus de mauvaise gestion de projets dont voici quelques extraits :



Dépassement de coûts de quelques projets informatiques

Projets--------------------------------Couts évalués----------------------Couts prévus ou Avérés

Solutions d’affaires en gestion
intégrée des ressources (SAGIR)------83M$----------------------------------+1G$

Réseau national intégré de
radiocommunication (RENIR)----------144M$--------------------------------994M$ (850M$ plus cher)

Dossier santé----------------------------563M$--------------------------------1.4G$

Système d’information clientèle
(Hydro-Québec)------------------------270M$---------------------------------470M$

Source : Wiki de Facil, Tableau des cas de mauvaise gestion informatique
http://wiki.facil.qc.ca/view/Mauvaise_gestion_des_projets_informatiques_dans_les_organismes_publiques#Projets_informatiques_.28Qu.C3.A9bec.29

Face à ce « bordel informatique », l’indignation se fait de plus en plus entendre, autant à droite qu’à gauche. Au début du mois de novembre, la CAQ et Québec Solidaire ont demandé une enquête publique sur les contrats informatiques, demande qui a évidemment été rejetée. Le député caquiste notait d’ailleurs en préambule que le dépassement de coûts d’un projet informatique particulier (le projet RENIR) équivalait à lui seul à deux fois et demie les coupures imposées aux municipalités! Du côté syndical, le Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec (SFPQ) déplore également depuis plusieurs années la perte d’expertise et les coûts reliés à la sous-traitance en informatique, et réclame également une commission d’enquête publique sur l’attribution des contrats informatiques. Le Syndicat de professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec (SPGQ) condamne lui aussi ces dépassements de coûts.

Plutôt que de couper tous azimuts dans les services publics, il serait donc peut-être temps d’entreprendre un sérieux ménage dans l’informatique gouvernementale.

http://iris-recherche.qc.ca/blogue/austerite-et-bordel-informatique
avatar
lobbygouv
Commodore 64
Masculin
Nombre de messages : 148
Date de naissance : 01/09/1965
Localisation : Montréal

Re: Austérité et Bordel

le Jeu 18 Déc 2014, 23:18


Le PLQ est au pouvoir


avatar
Yan
Hall Of Famer
Hall Of Famer
Masculin
Nombre de messages : 3401
Date de naissance : 16/10/1977
Localisation : Magog

Re: Austérité et Bordel

le Jeu 18 Déc 2014, 23:27
ET C'EST TRÈS BON COMME ÇA, car le peuple a voté POUR ÇA !!!!!!!! Wink
avatar
lobbygouv
Commodore 64
Masculin
Nombre de messages : 148
Date de naissance : 01/09/1965
Localisation : Montréal

Re: Austérité et Bordel

le Jeu 18 Déc 2014, 23:39
Contenu sponsorisé

Re: Austérité et Bordel

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum