RadioForum

RadioForum n'est pas une clique ni un groupe fermé. N'hésitez-pas à donner votre opinion et ainsi contribuer à enrichir les discussions !
RadioForum

Forum de discussions sur la radio et divers sujets

Derniers sujets

» Phénomènes paranormaux
Aujourd'hui à 11:08 par clement333

» UberX illégal selon Denis Coderre
Hier à 15:55 par Yan

» Les Red Wings de Détroit
Hier à 13:55 par Admin

» Émeutes à San Francisco suite à la victoire des Giants
Hier à 13:46 par Admin

» Les plus longs ponts au monde
Hier à 12:56 par Admin

» Facebook
Hier à 02:44 par Admin

» Robert les pinottes
Hier à 00:46 par Admin

» RDS/RIS
Hier à 00:12 par Admin

» Sévices de polices
Mer 29 Oct 2014, 21:30 par Admin

» Couillard et le PLQ
Mer 29 Oct 2014, 00:17 par Admin

» Une fusée de la NASA explose au moment du lancement
Mar 28 Oct 2014, 20:36 par Admin

» Marcelin
Mar 28 Oct 2014, 16:07 par Admin

Sondage

Êtes-vous d'accord avec la décision de Cogeco d'avoir congédié Charles-André Marchand ?
44% 44% [ 8 ]
56% 56% [ 10 ]

Total des votes : 18

Découvertes Medicales

Partagez

Diane
Hall Of Famer
Hall Of Famer

Féminin
Nombre de messages: 2743
Date de naissance: 24/05/1950
Localisation: dans ma magnifique île
Humeur: deviner

Découvertes Medicales

Message par Diane le Ven 18 Avr 2008, 01:28

Un gant sauveur de vie

Des étudiants de l'Université McMaster à Hamilton, Ontario, ont mis au point un gant technologique qui permet d'aider à pratiquer la réanimation cardiorespiratoire (RCR). Cette innovation sera mise à l'épreuve au début de 2008 pour des tests cliniques par le département de médecine d'urgence de l'Université de Pennsylvanie.

Ce gant est muni de capteurs qui permettent de déterminer la pression à effectuer sur le thorax. Il est également doté d'un écran à cristaux liquides sur le dessus, afin de pouvoir lire les instructions à suivre (mettre plus ou moins de pression, comment faire les gestes les plus précis possible) et de vérifier le rythme cardiaque de la personne à sauver.

Plusieurs applications possibles


Selon les inventeurs Corey Centen et Nilesh Patel, tous deux étudiants à l'Université McMaster en ingénierie électrique et biomédicale, ce nouvel outil technologique pourrait avoir diverses applications pratiques. Il permet de parfaire l'enseignement des techniques de RCR. Il peut aussi servir de soutien pendant les situations d'urgence.

Le gant a valu à Corey Centen et à Nilesh Patel le prix des inventeurs, section étudiants, décerné par les universités américaines en novembre dernier. Le magazine Time a quant à lui consacré le gant comme l'une des meilleures inventions dans le domaine de la santé pour l'année 2007.

Radio Canada

Diane
Hall Of Famer
Hall Of Famer

Féminin
Nombre de messages: 2743
Date de naissance: 24/05/1950
Localisation: dans ma magnifique île
Humeur: deviner

Re: Découvertes Medicales

Message par Diane le Ven 18 Avr 2008, 01:29

Les Québécois plus exposés

Au Québec, la population est beaucoup plus exposée aux champs électromagnétiques que dans les autres provinces canadiennes ou ailleurs dans le monde.

C'est ce qu'indique une étude de l'Institut national de santé publique du Québec, qui note que les lignes à haute tension sont la principale source d'exposition pour les populations résidant à proximité.

Toutefois, ces champs sont également émis par les appareils électriques et les appareils de chauffage à l'électricité.


Des dangers potentiels

L'institut a réévalué les risques pour la santé de ces champs à la lumière d'études plus récentes que celles sur lesquelles ses recommandations sont basées.

Des études avaient déjà démontré que les ondes électromagnétiques seraient liées à la leucémie chez les jeunes enfants. Ces liens ne sont toujours pas clairement établis.


Le Québec détient quand même le record canadien du taux de cancer chez les jeunes de moins de 15 ans depuis plus de 25 ans. Selon Santé Canada, 16,5 cas par 100 000 enfants ont été répertoriés annuellement de 2000 à 2004.

Certains travaux laissent également penser qu'il existe un lien entre les champs électromagnétiques et certaines maladies neurodégénératives, comme la maladie d'Alzheimer et la sclérose latérale amyotrophique. Les résultats ne sont pas encore concluants. Les experts de l'INSPQ estiment que d'autres recherches sont nécessaires pour préciser le risque.

Radio- Canada

Diane
Hall Of Famer
Hall Of Famer

Féminin
Nombre de messages: 2743
Date de naissance: 24/05/1950
Localisation: dans ma magnifique île
Humeur: deviner

Re: Découvertes Medicales

Message par Diane le Ven 18 Avr 2008, 01:31


Les gras trans montrés du doigt

Les gras trans ne sont pas seulement mauvais pour le système cardio-vasculaire, comme il a été démontré au début des années 90.

Des chercheurs français viennent en effet d'établir que la forte présence de ces acides dans le sang double le risque de cancer du sein chez les femmes.

Ces mauvaises graisses se retrouvent dans les huiles végétales partiellement hydrogénées présentes dans les produits industriels, les croustilles et les fritures.


Une équipe de l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (INSERM) a cherché à évaluer leur rôle sur le développement du cancer du sein en utilisant des prélèvements sanguins recueillis chez 25 000 femmes suivies dans le cadre de l'étude E3N.

De ce groupe, 363 femmes ont eu un cancer du sein après la prise de sang. Elles ont ainsi été comparées à un groupe témoin de 702 femmes qui n'avaient pas eu le cancer.

Le résultat est clair: le risque de cancer du sein augmente avec la teneur en acides gras trans.


Recommandations

Les auteurs de l'étude recommandent une diminution de la consommation de produits manufacturés, source d'acides gras trans d'origine industrielle.

Ils suggèrent aussi d'imposer un étiquetage des produits indiquant clairement la quantité de ces acides gras trans, comme c'est déjà le cas au Canada depuis quelques années.


Le ministre de la Santé, Tony Clement, a affirmé qu'il imposera des cibles dans deux ans, si l'industrie ne les adopte pas volontairement d'ici là.

Les résultats complets sont publiés dans la revue American Journal of Epidemiology.

Dans les pays industrialisés, le cancer du sein est le cancer plus fréquent chez la femme.

Radio-Canada

Diane
Hall Of Famer
Hall Of Famer

Féminin
Nombre de messages: 2743
Date de naissance: 24/05/1950
Localisation: dans ma magnifique île
Humeur: deviner

Re: Découvertes Medicales

Message par Diane le Ven 18 Avr 2008, 01:32



Effet néfaste pour la santé : Vitamines

Ceux qui consomment des suppléments de vitamines ou des antioxydants pour rester en santé pourraient créer l'effet contraire, montrent les travaux de chercheurs danois.

L'analyse de 67 études montre en effet que la prise de suppléments de vitamines ne permet pas de prolonger la vie, et peut même la raccourcir.

De plus, l'examen n'a pas permis d'établir que les suppléments d'antioxydants réduisent les risques de décès.


Selon les chercheurs de l'Université de Copenhague, les vitamines A et E pourraient interférer avec les défenses naturelles du corps.

Le stress oxydatif

L'idée selon laquelle les vitamines (A, B E et C) et le sélénium éliminent les molécules radicaux libres responsables du stress oxydatif, eux-mêmes en cause dans le vieillissement et certaines maladies, est très répandue dans la communauté scientifique.


Pour certains, la prise de suppléments est donc un gage de santé.

Après avoir considéré quelques paramètres et mené leur propre étude auprès de 233 000 individus, les chercheurs estiment que la prise de suppléments de vitamines A accroît de 16 % le risque de mourir, le bêta-carotène de 7 %, et la vitamine E de 4 %.

De son côté, la vitamine C ne semble pas avoir d'effet, ni positif ni négatif.


En conclusion, les chercheurs ne comprennent pas exactement les raisons pour lesquelles les suppléments ont cet effet sur le corps. Ils pourraient, selon les chercheurs, avoir un effet sur l'assimilation des graisses par l'organisme.

Radio Canada

Diane
Hall Of Famer
Hall Of Famer

Féminin
Nombre de messages: 2743
Date de naissance: 24/05/1950
Localisation: dans ma magnifique île
Humeur: deviner

L'alimentation de maman, le sexe de bébé

Message par Diane le Mer 23 Avr 2008, 16:18

L'alimentation de maman, le sexe de bébé

L'alimentation d'une femme au moment de la conception d'un enfant pourrait bien déterminer le sexe de ce dernier.

Des chercheurs britanniques de l'Université D'Exeter ont établi un lien entre ce que mange une future mère et le sexe de son enfant.

Pour y arriver, ils ont suivi le régime alimentaire de 740 femmes au moment de la conception et dans les premières phases de leur grossesse.


Les participantes ont été divisées en trois groupes selon la quantité de calories qu'elles consommaient quotidiennement.

Celles qui avaient un apport calorique moindre ont accouché de bébés de sexe masculin dans 45 % des cas.

Les femmes qui accouchent de garçons consommaient également un éventail plus grand de nutriments comme:



Du potassium
Du calcium
Des vitamines C, E, B12
Les chercheurs tentent de comprendre la cause du déclin des naissances de garçons dans au Royaume-Uni, au Canada et aux États-Unis.

Les auteurs de l'étude pensent que moins de garçons naissent parce que les femmes optent de plus en plus pour un régime faible en calories.


Les résultats de cette étude sont publiés dans les Proceedings of the Royal Society B: Biological Sciences.

Radio-Canada

Diane
Hall Of Famer
Hall Of Famer

Féminin
Nombre de messages: 2743
Date de naissance: 24/05/1950
Localisation: dans ma magnifique île
Humeur: deviner

La monotonie mène à l'erreur

Message par Diane le Mer 23 Avr 2008, 16:20

Le cerveau humain n'apprécierait pas la monotonie.

Des chercheurs norvégiens ont démontré que, lorsqu'on exécute des tâches répétitives et ennuyeuses, le cerveau se place involontairement en mode repos environ trente secondes avant qu'une erreur ne se produise.

En observant l'état dans lequel se trouvait le cerveau, une équipe de l'université de Bergen a prédit des erreurs avant qu'elles ne surviennent.


Selon les chercheurs, comme cet état débute quelque 30 secondes avant qu'une erreur ne soit commise, il pourrait être possible de créer un système d'alerte pour renforcer la concentration et la vigilance.

Un prototype d'électroencéphalogrammes portatifs est actuellement en développement et pourrait être mis sur le marché d'ici dix à quinze ans. Il pourrait informer l'utilisateur que son cerveau est dans un mode où ses décisions ne seront pas les bonnes.

Les résultats complets sont publiés dans les Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS).

Radio-Canada

Diane
Hall Of Famer
Hall Of Famer

Féminin
Nombre de messages: 2743
Date de naissance: 24/05/1950
Localisation: dans ma magnifique île
Humeur: deviner

Le Contact avec la peau :Prématures

Message par Diane le Ven 25 Avr 2008, 16:09


De l'importance du contact

Le contact avec la peau des parents aiderait les très grands prématurés à supporter la douleur causée par les nombreux traitements médicaux, ont démontré des chercheurs de l'Université McGill.

La technique dite Kangourou consiste à porter un enfant sur le ventre 24 heures sur 24, peau contre peau, plutôt que de le laisser dans un incubateur. Cette méthode avait déjà prouvé son efficacité auprès des bébés nés à terme et des prématurés modérés.

La présente étude montre que la méthode est aussi efficace auprès des nouveau-nés très prématurés, nés après 28 à 32 semaines de grossesse.


Il n'existe pas beaucoup de moyens pour contrer la douleur chez les bébés prématurés.

L'allaitement en est un, mais les bébés prématurés ne peuvent pas toujours être allaités.

La recherche a été réalisée avec des mères. Les chercheurs estiment que les pères pourraient également utiliser cette méthode.


Le fait de mieux contrôler leur douleur permet aux nouveau-nés de consacrer leur énergie à leur développement.

Les résultats complets sont publiés dans la revue BMC Pediatrics.

Radio-Canada

Diane
Hall Of Famer
Hall Of Famer

Féminin
Nombre de messages: 2743
Date de naissance: 24/05/1950
Localisation: dans ma magnifique île
Humeur: deviner

Re: Découvertes Medicales

Message par Diane le Dim 04 Mai 2008, 13:12

La maladie mentale, facteur de déliquance juvénile


Les jeunes de 12 et 13 ans qui souffrent d'hyperactivité ou de dépression sont plus susceptibles que
les autres de tomber dans la délinquance juvénile et d'avoir des comportements criminels, selon une
étude de l'Institut canadien d'information sur la santé publiée hier.

Comme on pouvait s'y attendre, les jeunes de 12 à 15 ans qui ont une bonne opinion d'eux-mêmes et
beaucoup de motivation personnelle ont moins de comportements agressifs, ajoute l'ICIS. Les enfants
qui sont bien encadrés par des parents attentifs à leurs besoins sont moins portés que les autres à
fréquenter des pairs ayant un comportement criminel.

En revanche, selon de nouvelles analyses de l'ICIS, 21% des jeunes ayant confié que leurs parents
criaient souvent après eux ou menaçaient de les frapper déclarent qu'ils deviennent eux-mêmes
agressifs, comparativement à 10% pour l'ensemble des jeunes.

Les auteurs des analyses se basent notamment sur des questionnaires qu'ont remplis les jeunes.
Selon eux, 65% des jeunes qui se disent très engagés dans leur école ne font état d'aucune
agressivité, par rapport à 47% qui disent ne pas trop aimer l'école.

Le quart des quelque 30 000 patients admis à l'hôpital en raison d'une maladie mentale en Ontario
l'année dernière avaient eu des démêlés avec la police pour avoir participé à une activité criminelle,
révèle l'étude.

«La maladie mentale touche de nombreux Canadiens et la plupart d'entre eux n'ont pas de démêlés
avec le système de justice pénale, souligne Elizabeth Votta, chef de section de l'Initiative sur la
santé de la population canadienne, une section de l'ICIS. Cependant, les chiffres montrent que
les jeunes et les adultes chez qui on a diagnostiqué une maladie mentale sont surreprésentés dans les établissements correctionnels au Canada.»

André Noël
La Presse, science

Diane
Hall Of Famer
Hall Of Famer

Féminin
Nombre de messages: 2743
Date de naissance: 24/05/1950
Localisation: dans ma magnifique île
Humeur: deviner

Une hormone sécrétée par l'estomac rend la nourriture plus

Message par Diane le Mer 07 Mai 2008, 14:24

Helen Branswell

La Presse Canadienne
Toronto

Une hormone sécrétée par l'estomac stimule l'appétit de l'humain en rendant la nourriture plus attrayante, selon une nouvelle étude.


Les chercheurs de l'Institut neurologique de Montréal, de l'Université McGill, ont démontré que la ghréline travaille sur des régions spécifiques du cerveau reconnues pour être associées à la satisfaction et à la motivation, les mêmes régions intervenant dans les toxicomanies.

Alain Dagher, un neurologiste qui a étudié le fonctionnement du cerveau dans les cas de dépendance à la drogue, a expliqué que la ghréline pouvait ainsi accroître les probabilités qu'une personne s'alimente.

Selon les chercheurs, l'étude est cruciale pour faire avancer la compréhension et le traitement de l'obésité.

Dans le cadre de l'étude, publiée dans le journal Cell Metabolism, on montrait aux participants des images d'aliments et de paysages avant et après avoir reçu de la ghréline par voie intraveineuse pendant une tomographie par résonance magnétique fonctionnelle.

Quand ceux qui avaient reçu de la ghréline regardaient des images d'aliments, la tomographie montrait une activation des régions de leur cerveau connues pour être reliées au plaisir.

Ces régions n'étaient pas activées quand ils regardaient des images de paysages.
Les personnes qui avaient reçu un placebo n'étaient stimulées ni par les images d'aliments, ni par les images de paysages.

De plus, les régions du cerveau associées à la vision des participants ayant reçu une injection de ghréline étaient plus actives quand ceux-ci regardaient les images d'aliments, suggérant qu'ils assimilaient mieux l'information visuelle. Ils gardaient également un souvenir plus précis de ces images.

Les réactions variaient d'un individu à l'autre, ce qui souligne toutefois la complexité du système et l'ampleur du défi d'influer sur les habitudes alimentaires, a indiqué la Dre Diane Finegood.

Diane
Hall Of Famer
Hall Of Famer

Féminin
Nombre de messages: 2743
Date de naissance: 24/05/1950
Localisation: dans ma magnifique île
Humeur: deviner

D'autres bienfaits pour la vitamine D

Message par Diane le Mar 20 Mai 2008, 20:16

Les femmes aux prises avec un cancer du sein courent presque deux fois plus de risque de voir la maladie s'étendre à d'autres parties de leur corps si elles ont une carence en vitamine D. Et 73 % de ces femmes risquent de mourir de la maladie si leur taux de vitamine D est insuffisant, affirment des chercheurs de l'Université de Toronto.

Les conclusions de l'équipe du Dr Pamela Goodwin sont qualifiées d'importantes par la communauté médicale. Elles établissent la possibilité de traiter le cancer du sein avec une substance nutritive qu'on peut acheter facilement au comptoir pour quelques cents seulement par jour.

C'est la première fois que des chercheurs établissent un lien entre les bénéfices de la « vitamine de l'ensoleillement » et la lutte contre la progression du cancer du sein chez les personnes qui en sont atteintes.


Les recherches, qui ont duré dix ans, portaient sur 500 femmes atteintes de la maladie.

Seulement 24 % de ces femmes avaient des niveaux suffisants de vitamine D au moment de leur diagnostic.

Pamela Goodwin indique qu'il faudra d'autres recherches afin de déterminer la quantité de vitamine D qu'une patiente doit prendre pour combattre un cancer du sein.


Un lien entre la vitamine D et d'autres cancers a déjà été mis en évidence dans d'autres études, notamment entre les cancers de la prostate et du côlon.

La recherche est publiée par la American Society of Clinical Oncology.

Diane
Hall Of Famer
Hall Of Famer

Féminin
Nombre de messages: 2743
Date de naissance: 24/05/1950
Localisation: dans ma magnifique île
Humeur: deviner

Les anti-inflammatoires

Message par Diane le Mar 20 Mai 2008, 20:18

L'espoir était grand: des chercheurs pensaient que les anti-inflammatoires non stéroïdiens, comme le celebrex et le naproxène, prévenaient la maladie d'Alzheimer ou freinaient à tout le moins sa progression. Une importante étude américaine laisse penser qu'il n'en serait rien.

Des chercheurs de l'École de santé publique Johns Hopkins ont suivi 2000 patients âgés de plus de 70 ans qui avaient des antécédents familiaux d'Alzheimer sans eux-mêmes avoir développé la maladie.

À la fin de la période d'étude de trois ans, ceux qui avaient pris du celecoxib et du naproxène obtenaient des résultats légèrement inférieurs lors de différents tests comparativement aux patients qui n'avaient pris qu'un placebo.


Déception

L'auteure principale de ses travaux, le Dr Barbara Martin s'est dite déçue de ces résultats. Elle affirme toutefois que ces anti-inflammatoires ont plusieurs effets sur le cerveau, et que leur impact pourrait varier selon le stade de l'évolution de la maladie.

D'autres recherches sont donc nécessaires, estiment les chercheurs.


L'étude est publiée dans le journal Archives of Neurology.

Diane
Hall Of Famer
Hall Of Famer

Féminin
Nombre de messages: 2743
Date de naissance: 24/05/1950
Localisation: dans ma magnifique île
Humeur: deviner

Le Viagra contre la dystrophie musculaire

Message par Diane le Mar 20 Mai 2008, 20:19

Le Viagra n'aurait pas que des effets bénéfiques pour traiter l'impuissance masculine et l'hypertension pulmonaire.

Les travaux de chercheurs montréalais montrent en effet que l'administration du sildénafil (Viagra) protège le coeur de souris atteintes de la dystrophie musculaire de Duchenne.

Les chercheurs des universités de Montréal et McGill à l'origine de la découverte pensent que cette dernière pourrait ouvrir la voie à la création d'un traitement chez les humains.


Ils expliquent l'intérêt pour le Viagra par de précédentes études qui montraient que le coeur des souris atteintes de cette dystrophie ne fonctionne pas aussi bien que celui d'autres animaux sains. L'organe est plus sensible à une destruction cellulaire provoquée par le stress, un phénomène dû à une diminution de la production d'une molécule appelée cGMP.

Or, le recours au Viagra permet d'accroître la concentration de cette molécule en empêchant sa destruction par une enzyme appelée phosphodiestérase 5.

De plus, les résultats montrent que le Viagra a eu des effets bénéfiques sur les autres muscles des souris atteintes de dystrophie musculaire et pourrait donc ne pas être limité au coeur.


Le détail de cette étude est publié dans les Proceedings of the National Academy of Sciences.

Diane
Hall Of Famer
Hall Of Famer

Féminin
Nombre de messages: 2743
Date de naissance: 24/05/1950
Localisation: dans ma magnifique île
Humeur: deviner

Quand la pensée contrôle un robot

Message par Diane le Mer 28 Mai 2008, 23:31

Des primates contrôlent un bras robotisé uniquement par leurs pensées, soutiennent des scientifiques américains et britanniques.

Les singes d'une équipe de recherche de l'École de médecine de l'Université de Pittsburgh, dirigée par le Dr Andrew Schwartz, ont ainsi été capables de se nourrir en utilisant une prothèse contrôlée par l'activité cérébrale.

De toutes petites sondes, grosses comme un cheveu, ont été insérées dans la région du cerveau qui contrôle le mouvement.


Grâce à ces sondes, les logiciels informatiques ont interprété les impulsions électriques cérébrales des animaux et les ont traduites en mouvements du bras robotique.

Ce dernier est muni d'une main avec laquelle le singe peut saisir la nourriture.

Les auteurs pensent que leurs travaux aideront peut-être un jour des personnes paralysées ou amputées à manipuler des instruments robotisés.


Les scientifiques estiment qu'une meilleure compréhension du cerveau permettra également de traiter plusieurs désordres cérébraux, des maladies de Parkinson à la paralysie, en passant par l'alzheimer et les maladies mentales.

Les résultats complets sont publiés dans le magazine Nature.

Diane
Hall Of Famer
Hall Of Famer

Féminin
Nombre de messages: 2743
Date de naissance: 24/05/1950
Localisation: dans ma magnifique île
Humeur: deviner

Il y a 40 ans, la première greffe du coeur

Message par Diane le Mer 28 Mai 2008, 23:33

Une percée médicale canadienne importante avait lieu il y a 40 ans à Montréal. Le 30 mai 1968, l'équipe du Dr Pierre Grondin de l'Institut de Cardiologie de Montréal (ICM) réalisait la première greffe cardiaque au pays.

Les premiers greffés, à part quelques exceptions, ne survivaient pas longtemps à leur transplantation en raison du problème des rejets.

Leurs systèmes réagissaient contre le greffon qu'ils considéraient comme un corps étranger. Cette réalité a entraîné l'abandon des programmes de greffe cardiaque partout dans le monde dès 1969.


La deuxième ère

Au début des années 80, la découverte de la cyclosporine, un médicament immunosuppresseur qui permet d'éviter la réaction de rejet, améliore nettement la durée de vie des transplantés. Les programmes de transplantations sont alors repris dans le monde entier.

Ainsi, le 24 avril 1983, à l'âge de 21 ans, Diane Larose devient la première greffée de la deuxième phase du programme de greffe cardiaque à l'ICM.


L'ICM réalise annuellement entre 12 et 15 greffes cardiaques. La transplantation est limitée par le faible nombre de dons d'organes.

Diane
Hall Of Famer
Hall Of Famer

Féminin
Nombre de messages: 2743
Date de naissance: 24/05/1950
Localisation: dans ma magnifique île
Humeur: deviner

Un allié nommé nitrite de sodium

Message par Diane le Mer 28 Mai 2008, 23:37

La croissance de nouveaux vaisseaux sanguins est facilitée par un composé chimique courant, montre une étude américaine.

Le nitrite de sodium aide à restaurer la circulation sanguine dans les tissus endommagés par une interruption de la circulation sanguine dans un organe ou un tissu.

Les travaux de chercheurs de l'Université d'État de Louisiane montrent en effet qu'une injection quotidienne de ce composé à des souris permet la création rapide de nouveaux vaisseaux dans les tissus privés d'oxygène en seulement 3 à 7 jours, contre 28 jours pour les souris non traitées.


Une interruption de la circulation sanguine est une conséquence des maladies artérielles, vasculaires ou du diabète.

Elle peut mener à l'amputation de membres et il existe peu de traitements pour réapprovisionner les cellules et stimuler les tissus touchés.

Le nitrite de sodium est un composant bon marché et facilement accessible, utilisé particulièrement comme agent conservateur dans les produits alimentaires.


Le détail de ces travaux est publié dans les Proceedings of the National Academy of Sciences (Annales de l'Académie nationale des sciences).

    La date/heure actuelle est Ven 31 Oct 2014, 15:49