RadioForum
RadioForum n'est pas une clique ni un groupe fermé. N'hésitez-pas à donner votre opinion et ainsi contribuer à enrichir les discussions !
Derniers sujets
Sondage
Pourquoi écoutez-vous le 985fm ?
C'est la seule station que je capte
20% / 2
Je suis un peu maso sur les bords
40% / 4
Première Chaîne est trop intello pour moi
20% / 2
Je suis accro à la pub
20% / 2

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Invité
Invité

Des fonctionnaires qui regardent du porno... et des trucs louches

le Mar 05 Juil 2011, 18:56
pig pig pig

OTTAWA – Santé Canada et l’Agence de la santé publique du Canada ont mené entre 2006 et 2009 46 enquêtes concernant des employés soupçonnés d'utiliser leur ordinateur d’une manière inappropriée, en visitant des sites pornographiques, des sites de rencontre et même en participant à des discussions en ligne.

L’Agence QMI a obtenu des documents du gouvernement en vertu de la Loi sur l’accès à l’information, qui répertorient huit cas où les employés ont accédé à « des sites [sexuellement] explicites pendant de longues périodes de temps ».

Un des cas impliquait un employé qui avait accédé à des sites durant plus de 19 heures en seulement un mois. Dans au moins un cas, un employé de Santé Canada a été congédié sur-le-champ après avoir visionné quelque chose que le gouvernement fédéral a par la suite référé à la police.

Dans la plupart des cas, selon les documents, on reprochait surtout aux employés concernés un usage excessif d’internet durant les heures de travail.

Le record absolu à ce sujet concerne un fonctionnaire qui a navigué pendant 338 heures sur internet en août 2008 pour suivre de nouveaux sites, surveiller les publicités, regarder des vidéos et discuter en ligne.

Un employé travaillant du lundi au vendredi selon un horaire régulier devrait passer 16 heures par jour en ligne pour atteindre ce niveau d’utilisation d’internet en un seul mois.

Anticipant que la diffusion de cette information pourrait être « une source d’embarras pour le ministère », des fonctionnaires avaient rédigé un scénario pour aider les responsables gouvernementaux à donner la version officielle au sujet du visionnement de sites pornographiques sur des ordinateurs du gouvernement.

« Il s’agit de huit cas en quatre ans dans un ministère qui compte plus de 11 000 employés », lit-on dans les notes préparées pour les médias.

Les documents ne disent rien sur ce qu'il en coûte aux contribuables pour enquêter et attraper ces fonctionnaires fautifs.
http://fr.canoe.ca/infos/quebeccanada/archives/2011/07/20110705-174309.html
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum